Cinémathèque suisse - site officiel

Disparition de Tonie Marshall

03/12/2020

Elle a été la seule femme à recevoir le César du Meilleur réalisateur (sic !) pour son film Vénus Beauté (Institut) en 1999. La cinéaste franco-américaine Tonie Marshall est décédée ce jeudi à l’âge de 68 ans des suites d’une longue maladie, comme on dit… Fille de l’actrice française Micheline Presle et de l’acteur-réalisateur américain William Marshall, Tonie Marshall débute comme comédienne chez Jacques Demy, Yves Allégret, Jean-Michel Ribes ou Claude Zidi. Lassée de se faire diriger (par des hommes !), elle passe derrière la caméra en 1989 avec Pentimento et ensuite signe des comédies douces amères d’une grande finesse, dont Pas très catholique (1994) ou France Boutique en 2003. On savait moins qu’elle était aussi une brillante productrice à travers sa société Tabo Tabo. Elle avait notamment produit les deux longs métrages de cinéma du Suisse Frédéric Mermoud, Complices et Moka. Féministe convaincue, défendant la place de la femme dans le cinéma, elle était venue à la Cinémathèque suisse en 2011 présenter Vénus Beauté (Institut) et prendre part à une table ronde consacrée justement aux femmes cinéastes, où participaient entre autre la pionnière Jacqueline Veuve, Paule Muret, Patricia Plattner, Stéphanie Chuat et Véronique Reymond.

Opens external link in new windowTonie Marshall présente Vénus Beauté (Institut) à la salle Paderewski - 05.05.2011

Opens external link in new windowTable ronde "Femmes (du cinéma) au travail - 05.05.2011

Tonie Marshall en mai 2011 à la Cinémathèque suisse © Carine Roth / Cinémathèque suisse