Cinémathèque suisse - site officiel

Le Passculture à la Cinémathèque suisse

Dès la rentrée 2018, la Cinémathèque suisse renouvelle sa collaboration avec la Direction générale de l'enseignement postobligatoire (DGEP) et le Centre d'études cinématographiques (CEC) de l'Université de Lausanne. Inscrite sous l’égide du Passculture, cette collaboration propose huit projections tout public, spécialement destinées aux classes du secondaire II, et bénéficiant d'un accompagnement pédagogique.

L'accompagnement consiste en 2 fiches pédagogiques, chacune permettant de creuser des thématiques scolaires. Ces fiches sont rédigées par Séverine Graff (UNIL et Gymnase du Bugnon) et Frank Dayen (Gymnase de Morges) en collaboration avec des enseignant-e-s des branches concernées et sont envoyées aux enseignant-e-s avant les séances. Chaque projection est précédée de 10 minutes d'introduction au film et suivie d'environ 20 minutes d'échanges avec les élèves et le public présent.

Programme 2018 – 2019

Thème : Catastrophe!

8 séances précédées et suivies d’une animation pédagogique (tout public)

2018

Je 20 septembre, 18h30, Cinématographe (Casino de Montbenon), The Day After Tomorrow, Roland Emmerich, 2004, v.o. s-t fr./all., 2h04

Je 4 octobre, 18h30, Cinématographe (Casino de Montbenon), Fahrenheit 451, François Truffaut, 1966, v.o. s-t fr., 1h52

Je 15 novembre, 18h30, Cinématographe (Casino de Montbenon), The Road, John Hillcoat, 2009, v.o. s-t fr./all., 1h52

Je 13 décembre, 18h30, Cinématographe (Casino de Montbenon), The Birds, Alfred Hitchcock, 1963, v.o. s-t fr., 1h59


2019

Me 20 février, 18h30, Paderewski (Casino de Montbenon), Nausicaä de la vallée du vent, Hayao Miyazaki, 1984, v.o. s-t fr./all., 1h57

Me 6 mars, 18h30, Paderewski (Casino de Montbenon), Jurassic Park, Steven Spielberg, 1993, v.o. s-t fr./all., 2h07

Me 3 avril, 18h30, Paderewski (Casino de Montbenon), United 93, Paul Greengrass, 2006, v.o. s-t fr./all., 1h51
 
Me 15 mai, 18h30, Cinématographe (Casino de Montbenon), Das Leben der Anderen, Florian Henckel von Donnersmarck, 2006, v.o. s-t fr./it., 2h17


Fiches pédagogiques à télécharger

The Day After Tomorrow

Climatologue, Jack Hall soutient que le réchauffement climatique pourrait avoir comme conséquence paradoxale une nouvelle période glaciaire frappant l’hémisphère nord. Ces affirmations 
ne manquent pas d'irriter les autorités politiques qui l'accusent de vouloir déclencher une psychose collective. Pourtant, 
les événements donnent bientôt raison à Jack... « Sans toutefois atteindre les summums référentiels du film catastrophe qu'Emmerich visait sans doute, Le Jour d'après s'inscrit sans 
honte dans le sillage du genre. Une impressionnante claque visuelle à faire d'autant plus froid dans le dos que, pour 
une fois dans la filmographie du cinéaste, la dimension humaine n'est pas totalement sacrifiée sur l'autel du grand spectacle » (Stéphane Argentin, www.ecranlarge.com).

Initiates file downloadUne attaque du gouvernement Bush ? (Histoire)
Initiates file downloadLe réchauffement climatique en catastrophe (Géographie)

 Fahrenheit 451

Dans un Etat dictatorial et futuriste, les autorités ont décidé 
de brûler tous les livres. Montag exécute cette tâche docilement, jusqu’à ce qu’il rencontre Clarisse, une jeune institutrice insoumise. Il quitte alors peu à peu le temps incertain de la société pour les certitudes intemporelles du livre et de la lecture… Adapté du roman dystopique de Ray Bradbury, Fahrenheit 451 est la seule incursion de Truffaut dans la science-fiction. « Une œuvre originale à plus d'un titre dans sa carrière : longtemps en gestation, soudain rapidement montée par besoin d'argent, 
seul film de l'auteur en anglais avec des comédiens anglo-saxons… Certains estiment qu'il s'agit là du véritable hommage de Truffaut à Hitchcock, souligné d'ailleurs par la musique 
de Bernard Hermann » (Nicolas Dufour, Le Temps, 2002). 

Initiates file downloadLa dystopie ou le télescopage des temporalités (Histoire)
Initiates file downloadCritique des médias et apologie de la littérature (Anglais, Médias)

The Road

Alors que la fin du monde a eu lieu dix ans plus tôt, un homme et son fils traversent des lieux dévastés et devenus très hostiles, pour rejoindre la côte en espérant trouver un climat plus propice... Entre peur au ventre et émotion, ce road-movie, adapté du roman de Cormac McCarthy, propose de questionner la foi en l'avenir et en l'être humain. Dans des forêts inquiétantes, des déserts rocailleux et des villes fantômes, où chaque signe de vie est perçu comme une menace de mort, le duo fragile vibre d'une profonde humanité. « The Road déploie les images les plus marquantes vues dans un film post-apocalyptique depuis belle lurette. (...) Mais au delà de ses qualités plastiques et de sa violence extrême, le film reste avant tout une formidable étude de caractère » (David Doukhan, www.mad-movies.com). 

Initiates file downloadApocalypse et religion (Sociologie /philo-psycho/sciences des religions)
Initiates file downloadL’adaptation du roman en film (Anglais)

The Birds

Chez un marchand d’oiseaux, Melanie rencontre un séduisant avocat qui recherche des inséparables. Par jeu, elle en achète et les lui apporte, chez lui, à Bodega Bay. Dès son arrivée, elle est blessée au front par une mouette. Puis, tous les volatiles de la localité commencent à avoir de curieux comportements... Un film spectaculaire, dont les savants trucages restent surprenants, mais aussi une fable écologique et une variation dramatique sur le thème de l’angoisse : « Angoisse psychologique devant la solitude et l’abandon (…), angoisse morale devant l’inutilité et le vide de l’existence qu’il faut combler en s’inventant un rôle, enfin et surtout angoisse métaphysique quant à l’existence éventuelle d’un sens de l’univers et de l’instance qui jugera nos actes » (Jacques Lourcelles, Dictionnaire du cinéma - les films).

Initiates file downloadAdaptation d’une nouvelle (Anglais)
Initiates file downloadReprésentation des femmes dans le cinéma hollywoodien (Histoire)

Nausicaä de la vallée du vent

Dans le futur, la Terre a été dévastée par la guerre et la pollution. De minuscules principautés se disputent les rares terres encore habitables. Nausicaä, la princesse de la vallée du vent, s’efforce d’arrêter cette meurtrière spirale d’autodestruction… Tout l'univers d’Hayao Miyazaki apparaît d'emblée dans la cohérence et la profondeur de cette oeuvre qui éblouit par les trésors d'invention poétique déployés. « Une épopée philosophique et écologique qui signe une ambition sans précédent dans le film d’animation. Les décors gigantesques se succèdent au fil des épisodes (…). La musique symphonique de Joe Hisaishi donne une épaisseur inattendue au récit et la faculté de Miyazaki à allier cette ampleur et le soin accordé au détail impressionnent » (Stéphane Delorme, Manga Impact !).

Initiates file downloadUne leçon d'écologie compassionnelle (Géographie et sciences expérimentales)
Initiates file downloadDes mangas au studio Ghibli (Arts visuels)

Jurassic Park

Sur une île au large du Costa Rica, un milliardaire invite des scientifiques à venir visiter le parc d’attractions qu’il s’apprête à ouvrir. Unique en son genre, celui-ci est peuplé de dinosaures créés génétiquement à partir d’un embryon d’ADN fossilisé. Révolutionnant l’ère du numérique, Jurassic Park se présente comme un film catastrophe tout en offrant une double lecture au spectateur : faire découvrir une créature présente avant l’apparition de l’Homme sur Terre et montrer un animal « monstrueux » grâce aux nouvelles technologies digitales. L’usage des effets spéciaux numériques deviendra ensuite la norme à Hollywood, avec des blockbusters égalant rarement la même sobriété de mise en scène ou une telle sublimation du monstre. 

Initiates file downloadL'ADN et ses mythes: ressusciter un dinosaure? (Biologie)
Initiates file downloadLe symphonisme de John Williams entre classicisme et innovation (Musique)

United 93

Le 11 septembre 2001, des terroristes prennent le contrôle de quatre avions dans le but de se crasher sur le sol américain. Trois atteindront leur cible, pas le vol 93. En temps réel, les 90 minutes qui se sont écoulées entre le moment où l'appareil est détourné et celui où il s'écrase après que ses passagers eurent décidé de tout faire pour éviter que l'avion atteigne Washington… Une reconstitution tendue et implacable, quasi documentaire, qui tient en haleine sans jamais verser dans le spectaculaire ou l’artifice scénaristique. «A qui s'adresse ce film? A ceux qui veulent associer des images au seul événement qui n'ait pas été enregistré au cours de cette journée. A ceux qui pensent que les victimes méritent qu'on se souvienne d'eux. A ceux qui se posent des questions de cinéma» (Gérard Delorme, Première, 2006).

Initiates file downloadLa fiction hyperréaliste et ses effets de réel (Histoire, Français)
Initiates file downloadL'acte terroriste au cinéma: un contre-pied aux représentations médiatiques? (Sociologie / Communication, éducations aux médias)

Das Leben der Anderen


En Allemagne de l'Est, au début des années 1980, un auteur à succès et sa compagne, une actrice, font partie de l'élite intellectuelle de l'Etat communiste, même si, secrètement, 
ils n'adhèrent pas aux idées du parti. Un officier modèle 
de la Stasi est chargé de les surveiller. Une fascination pour 
ce couple le gagne peu à peu... Récompensé de l’Oscar 
du meilleur film en langue étrangère, ce thriller paranoïaque ménage un suspense psychologique et moral en suivant 
les chemins parallèles d'un policier idéaliste déçu par 
un régime corrompu et d'un artiste en vue entré en résistance. « Une intrigue parfaitement vissée, dont aucun des rouages 
ne grince, sur l'évolution de personnages dessinés avec 
une grande précision et servis par des acteurs exceptionnels » (Pascal Mérigeau, Le Nouvel Observateur, 2006).

Initiates file downloadEst-ouest, une question de point de vue dans Das Leben der Anderen (Allemand)
Initiates file downloadCommunisme, régimes totalitaires et réunification allemande (Histoire)


Informations pratiques

4 CHF par élève (inscription préalable au Passculture obligatoire)

  • Pour toutes les séances ordinaires de la Cinémathèque suisse au Casino de Montbenon, hors séances spéciales au Capitole.
  • Pour le programme des 8 séances annuelles avec animation pédagogique

Pour les classes avec un-e enseignant-e accompagnant-e :

4 CHF par élève (inscription préalable de chaque élève au Passculture obligatoire), enseignant-e invité-e

  • Pour toutes les séances ordinaires de la Cinémathèque suisse au Casino de Montbenon, hors séances spéciales au Capitole.
  • Pour les 8 séances annuelles avec animation pédagogique

Il est nécessaire que l’élève inscrit au Passculture se présente aux caisses de la Cinémathèque suisse avec sa carte d’étudiant-e ET sa carte Passculture.

Dans le cas d’une visite de groupe annoncée avec enseignant-e accompagnant-e, une liste des prénoms, noms et école de provenance de chaque élève (inscrit-e préalablement au Passculture) doit être remise aux caisses de la Cinémathèque.  

Opens external link in new windowInscriptions au Passculture (réservé aux élèves du postobligatoire du canton de Vaud)

Les classes du Secondaire I (hors Passculture), bénéficient d'un tarif de groupe (5 CHF par élève, enseignant-e-s invité-e-s).

Informations et réservations de groupe : Sandrine Pralong, Opens window for sending emailsandrine.pralong(at)cinematheque.ch + 41 58 800 02 25