Cinémathèque suisse - site officiel

Didier Zuchuat, arpenteur de cinémas

Les réminiscences de Didier Zuchuat et les images qui les accompagnent, publiées ici sous le titre « Mes salles de cinéma : petite géographie sentimentale », évoquent de manière à la fois subjective et documentée une passion qui prend plusieurs formes.

Didier Zuchuat signe avec Lucie Rihs le texte qui introduit les photographies de Simon Edelstein, LUX, REX & CORSO : Les salles de cinéma en Suisse / Die Schweizer Kinosäle, Editions d’autre part, Genève, 2011.
C’est à lui que l’on doit également l’inventaire des 168 salles figurant en annexe dans l’ouvrage.

Il est aussi l’auteur de deux publications sur des cinémas genevois, l’Art-Ciné (anc. Ciné Star) et l’Astor Film Lounge :

- En coll. avec Catherine Courtiau, « L'envolée stellaire et galactique de l'oiseau-mouche : du cinéma Colibri-Pélican-Empire - au Ciné Star », in : Revue du Vieux Genève (Genève), 1998, p.100-109, ill.

- De l'Excelsior au Ciné 17 et à l'Astor Film Lounge : une exploitation cinématographique pionnière des deux côtés de la Corraterie à Genève, Astor Film Lounge, Genève, 2010, 46 p., ill.

Le patrimoine que représentent les salles de cinéma n’est pas le seul pour lequel Didier Zuchuat s’investit de façon engagée. Président de l’Association Patrimoine du Léman, il collabore régulièrement à la revue de l’Association, Le Naviot (Nyon), où il publie des études sur l'histoire de la navigation à vapeur du Léman. Plusieurs de ses textes ainsi qu'une partie des images anciennes de sa collection sont désormais consultable en ligne sur le site du Patrimoine vaudois.
Il a consacré une monographie à l’un des fleurons de la Compagnie générale de navigation : "La Suisse", bateau-salon du Léman, Glénat, Nyon, 2009, 240p., ill.

Tout usager sait que désormais l’information sur les cinémas se déploie sur l’internet. La chose mériterait d’être prise en compte par toute institution qui se donnerait pour tâche de documenter le spectacle cinématographique : comment rassembler de manière systématique et pertinente une information qui n’est plus délivrée principalement par la presse écrite, comme ce fut le cas pendant près d’un siècle ?

Dans certains cas, l’internet peut même être une source importante d’informations historiques, écrites ou visuelles, qui présente des degrés de sérieux variables et qu’il faut traiter, évidemment, avec la prudence méthodologique usuelle.

A chaque fois qu’un lien avec une telle source était possible pour les salles évoquées par Didier Zuchuat, il a été établi.

Dans le même ordre d’idée, signalons en complément les documents exceptionnels retrouvés lors des fouilles du Kino Radium (Zurich) et le très riche site consacré à une importante dynastie d’exploitants de la Suisse orientale, les Leuzinger.

Roland Cosandey, novembre 2011

diaporama

Ancien cinématographe transformé en salle d'actualités dès 1936 et modernisé en 1951 (anc. Royal Biograph puis Caméo)

Grand cinéma des Rues Basses ouvert en 1949 et fermé en 1974

La salle genevoise élégante modernisée par un architecte parisien en 1951 (anc. Palace)

Cinéma ouvert en 1912, agrandi en 1926 puis modernisé en 1948 et 1977

L'intérieur du cinéma après la transformation de 1948

Cinéma de quartier ouvert en 1948 et fermé en 2010

Une salle longtemps conservée dans son état d'origine avec ses étoiles au plafond

Petit cinéma ouvert en 1949 sous le nom Odéon, modernisé en 1975

Grande salle de quartier créée en 1949 et longtemps conservée en l'état avant sa transformation en multisalle

Le bar du cinéma a été conservé avec ses fresques peintes et son mobilier en bois

Ouvert en 1967, le logotype indique l'installation d'un écran panoramique courbe

Vue sur la scène et la fosse d'orchestre depuis le balcon

Le cadre de scène depuis l'arrière de l'orchestre

Vue latérale sur les colonnes et les fresques murales

Cinéma moderne à mezzanines surélevées inauguré en 1961 puis transformé en multisalle

Grand cinéma de 1500 places ouvert dans les années 1930 et transformé en night-club au cours des années 1980

Grand cinéma de 1500 places ouvert dans les années 1930 et transformé en night-club au cours des années 1980

Grande salle des années 1950 pour 1400 spectateurs récemment détruite par un incendie

La grande salle de la capitale espagnole demeure l'une des plus belle au monde

L'une des plus grandes salles unique préservée en Europe avec ses 1832 larges fauteuils (2324 places à l'origine)

Visuel publicitaire de la gigantesque salle zurichoise

Annonce publicitaire pour l'ouverture d'une immense salle, la plus grande de Suisse au moment de sa fermeture

Salle de cinéma installée en 1947 dans un édifice datant de 1900 et modernisé en 1934

Cinéma de 1100 places installé sur la Bahnhofstrasse

La façade transparente du cinéma imaginé par l'architecte Werner Frey et le plasticien Roman Clemens

L'extraordinaire foyer du cinéma le plus exubérant jamais construit en Suisse

Outre un décor tout à fait étonnant, l'écran aussi a bénéficié d'un traitement prototype

Petite salle ouverte en 1929 et modernisée en 1949

Le cinéma bénéficie depuis 1983 de la programmation culturelle du film-podium

Le grand cinéma en vogue de Lucerne après sa modernisation radicale de 1942

Seule la forme archaïque du balcon évoque encore les années 1920 alors que le plafond est traité dans un style tout à fait moderne

Salle de quartier ouverte en 1949 sous le nom Victoria, modernisée en 1963

Le 7e cinéma de St-Gall a pris le nom de Studio Hecht dès son ouverture

Le foyer de ce cinéma de répertoire est traité tout à fait dans le style des années 1950

Ce cinéma de taille modeste pourvu d'un balcon a été équipé de fauteuils bien rembourrés et très confortables

Magnifique salle inaugurée en 1950 et qui perdure sous une nouvelle apellation: Beluga

Vue depuis le haut du balcon sur la scène d'une salle moderne aménagée dans un immeuble ancien

Vue de la scène sur la salle de 452 places restée pratiquement dans son état d'origine jusqu'à sa fermeture

Le premier des grands cinémas zurichois a été radicalement modernisé une première fois en 1953

Le premier des grands cinémas zurichois a été radicalement modernisé une première fois en 1953

La foyer sur deux étages derrière une façade imposante en plein centre ville

Le grand cinéma-théâtre genevois inauguré en 1920 et longtemps conservé dans son état des années 1950

Au-delà d'une façade plutôt imposante et largement ouverte sur la rue, la salle est plutôt intimiste et de taille assez modeste

Un cinéma aux programmes réputés très chauds aménagé sous le jardin de l'hôtel adjacent

Le cinéma le plus élégant de la ville a été aménagé derrière une façade restaurée du XVIIIe siècle

La Société Nouvelles des Etablissements Gaumont n'avait pas lésiné sur un investissement important

L'écran au format CinémaScope idéalement desservi par une cabine installée sous le balcon permettant une projection horizontale

Salle de répertoire lyonnaise rénovée en 1971 avant d'être classée X en 1976

Une gigantesque salle populaire de quartier offrant 1600 sièges

Cinéma installé dans l'espace d'un ancien music-hall ouvert en 1935 sur les Grands Boulevards

Devanture d'une salle historique du bas des Champs-Elysées

Belle salle d'exclusivité sur les Champs-Elysées modernisée à plusieurs reprises

Devanture d'une salle créée en 1959 et désormais transformée en multisalle

Fleuron de la firme à la Marguerite avec cabine de projection intégrée dans le balcon

Salle populaire avec balcon sur les Grands Boulevards

Salle confortable proche de la Bourse modernisée en 1966 et qui égrénait des programmes toujours plus osés!

Un dôme géodésique édifié sur Sunset Boulevard désormais protégé et remis en valeur

Scène de vie nocturne trépidante rythmée par les néons clignotants des cinémas aujourd'hui tous disparus

La salle historique de Montréal est depuis 1995 le centre du Festival des Films du Monde

Cet ancien théâtre transformé fut le dernier cinéma historique ouvert sur Times Square

Salle mythique de l'Upper East Side quelque peu modernisée en 1981

L'intérieur d'une salle emblématique dont la préservation annoncée a finalement fait long feu

La salle révolutionnaire aménagée en 1957 par l'architecte Saugey sous l'immeuble de son confrère Lamunière

Dernier programme porno sur pellicule 35mm avant remise en valeur de la salle

Projecteurs dans la cabine technique

Une portion de l'écran panoramique courbe à demi-ouvert

Première salle de cinéma édifiée par l'architecte genevois Marc-Joseph Saugey

La première salle panoramique installée à Genève en 1953

La salle circulaire panoramique installée en sous-sol qui défiait toute perception

Le gigantesque Meccano architectural imaginé par l'architecte et son ingénieur

Le grand cinéma futuriste de la Cité satellite créé en 1964, ici dans son état avant fermeture intervenue en 2004