Cinémathèque suisse - site officiel

Courgette adopté par la Cinémathèque suisse (FR/DE)

19 12 2017

Décors et accessoires à l’échelle des personnages, figurines avec leurs différentes mimiques, carnets de croquis, storyboards et autres éléments de production, sont entrés en septembre au sein des archives de la Cinémathèque suisse et documentent les secrets de fabrication du film à succès Ma vie de Courgette (2016). Le matériel de production de ce film franco-suisse, réalisé en animation de volume, image par image, a été confié à notre institution par Rita Productions et le réalisateur suisse Claude Barras, après avoir été exposé au Musée de Carouge dans le cadre de l’exposition «Ma vie de Courgette, on vous dit tout!». A cette occasion, le public a pu découvrir les aspects techniques d’un tournage qui a nécessité 15 plateaux de tournage simultanément, durant 8 mois de tournage, à raison de 20-30 secondes de film fabriquées par jour et par animateur. Le caractère esthétique fort de ce matériel est idéal pour appréhender le cinéma sous son aspect technique. La Cinémathèque suisse se félicite de cette arrivée dans la collection pour son intérêt historique et documentaire, à la fois d’un point de vue technique – une réalisation contemporaine affranchie du standard de l’animation en 3D –, mais aussi au regard de son succès international, dans les festivals et auprès du public, sans oublier sa nomination aux oscars, ainsi que les nombreuses récompenses récoltées depuis sa sortie.


Kulissen und Accessoires, angepasst an die Grösse der Personen, Figuren mit verschiedenen Gesichtsausdrücken, Skizzenhefte, Storyboards und weitere Herstellungselemente wurden im September in die Archive der Cinémathèque suisse verlegt und dokumentieren die Geheimnisse des in Stop-Motion-Technik gedrehten erfolgreichen Films Ma vie de Courgette (2016). Rita Productions und der Schweizer Regisseur Claude Barras haben das Produktionsmaterial für diesen französisch-schweizerischen Film unserer Institution anvertraut, nachdem es zuvor im Musée de Carouge im Rahmen der Ausstellung «Ma vie de Courgette, on vous dit tout!» gezeigt worden war. Dort konnten Interessierte die technischen Aspekte der Dreharbeiten kennenlernen, die acht Monate dauerten und gleichzeitig auf 15 Sets stattfanden, auf denen jeder Animator pro Tag 20 bis 30 Sekunden Film produzierte. Die ausgeprägte Ästhetik dieses Materials ist ideal, um die technischen Aspekte eines Films zu illustrieren. Die Cinémathèque suisse freut sich über diese Ergänzung ihrer Bestände. Das Material ist historisch und dokumentarisch interessant, sowohl in technischer Hinsicht – eine zeitgenössische Produktion, die sich von der standardisierten 3D-Animation abhebt, – als auch hinsichtlich des internationalen Erfolgs des Films an Festivals und beim Publikum, seiner Oscar-Nomination und der zahlreichen Auszeichnungen seit dem Kinostart. 

La figurine de Courgette déposée à la Cinémathèque suisse